...fellini.huitetdemi.godard.lemépris.polanski.lepianiste.jarmush.deadman.joëlethancoen.fargo.visconti.lesdamnés.josephlosey.theservant.joycemcbougal.carlgustavjung...

Pour un front du refus

Voici le texte d'une pétition proposée par René Major et les Etats Généraux de la Psychanalyse.

Vous pouvez y accéder en direct dans la rubrique:
 
"Des liens... des associations..."




Pour un front du refus


Face aux restrictions des libertés et des responsabilités individuelles touchant la culture, la recherche, le droit, l'éducation, la santé,

devant la politique outrancièrement sécuritaire qui tend à favoriser des mesures d’exception dans tous les domaines,

face aux tentatives de cadrage, d’évaluation, de standardisation et de surveillance jusque dans les rapports qui relèvent de la sphère du privé,

il est urgent d’élever une protestation ferme et sans ambiguïté.

 

            En ce qui concerne la psychanalyse comme pratique par la parole d'un rapport à l'autre dépourvu d'alibis et se faisant par consentement mutuel, libre et responsable, nous ne saurions entériner l’ingérence de l’Etat qui, dans ses tentatives actuelles de réglementation de la psychanalyse, vise avec les suites du rapport Cléry-Melin sa disparition pure et simple.

 

            Nous ne saurions souscrire

. ni à l’amendement Gouteyron, prévoyant la répartition des praticiens en quatre collèges (dont un de psychanalystes-psychothérapeutes), qui a recueilli les faveurs de l’École de la Cause et de la Coordination Psy en prenant pour acquis, dans une démarche anticipatrice, que la psychanalyse passerait à terme sous le label des psychothérapies qui deviennent alors un marché à conquérir, à surveiller et à contrôler ;

. ni à l’amendement Giraud-Mattei qui sera soumis au Parlement après avoir été majoritairement voté au Sénat et qui a rallié les associations psychanalytiques du Groupe de Contact qui se sont montré disposées à fournir les listes de leurs membres au Ministère concerné ou à la Préfecture en refusant de prendre en considération la volonté clairement affichée d’effacement de la psychanalyse sous le seul titre légal de psychothérapeute.

 

Nous pensons qu’il est indispensable de préserver la liberté et la responsabilité de ceux qui s’engagent dans l’expérience de l’analyse, responsabilité qui ne saurait être déléguée à un tiers quel qu’il soit.

  Nous nous opposons donc à tout projet de loi visant à réglementer la pratique de la psychanalyse.


 

Une démocratie digne de ce nom doit pouvoir tolérer qu’une telle liberté échappe à sa maîtrise. Elle devrait même l’encourager et considérer enfin que les citoyens puissent être responsables devant les lois existantes.

René Major




Pour signer cette pétition:

par e-mail : cdaubigny@noos.fr
objet de l'e-mail : Pour un front du refus
contenu : nom, prénom, profession, adresse


par courrier :
renvoyez ce formulaire rempli :



Pour un front du refus
nom.................................................................prénom............................
profession...............................................................................................
demeurant à ............................................................................................
pays....................




adressé au secrétariat du site
Karine Mariotte (EGP),
18 bis rue de la fontaine, 92 220, Bagneux, France

18/02/2004
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment