...fellini.huitetdemi.godard.lemépris.polanski.lepianiste.jarmush.deadman.joëlethancoen.fargo.visconti.lesdamnés.josephlosey.theservant.joycemcbougal.carlgustavjung...

L'angoisse chez Lacan

Autour de la théorie analytique de l’angoisse chez Lacan

 

« L'angoisse ne semble pas être ce qui vous étouffe, j'entends comme psychanalystes. Et pourtant, ce n'est pas trop dire que ça devrait. »

 

   Jacques Lacan Le séminaire, livre X - L’angoisse, éd. Seuil 2004

 

En remontant des affects hystériques vers leurs sources traumatiques, Freud a découvert l'inconscient. Par cette voie,  il a observé que les affects ne disent pas le vrai. Ainsi un homme qui pleure ne sait pas toujours les bonnes raisons de sa tristesse. Nos affects nous égarent, à une exception près : « L'angoisse ne trompe pas », enseigne Lacan dans son séminaire L'Angoisse (1962-1963) qui vient de paraître. Lacan ne se contente pas de la preuve de la véracité de l'angoisse. Son travail s' inscrit dans la lignée des grands livres sur l'angoisse à partir de celui de Kierkegaard. Fort d'une immense expérience clinique, il arrive à déconstruire  le processus de l'angoisse et à répondre aux sujets qui se plaignent de ne pas savoir ce qui leur fait peur : il démontre que « l'angoisse n'est pas sans objet ». Il dit aussi de quel objet il s'agit, et à quelle place cet objet se met quand le signal de l'angoisse se manifeste dans le moi.

 

Ce cycle de conférences ne se veut pas un commentaire du séminaire. Les psychanalystes, psychologues et universitaires –  presque tous membres de l'ALEPH – qui l'assureront, partiront plutôt d'un certain nombre de problèmes théoriques et cliniques soulevés par Lacan.  Ils répondront à ces problèmes dans un langage accessible, sans toutefois céder à la vulgarisation facile.

 

L'association lilloise pour l'Étude de la psychanalyse et de son histoire (ALEPH) a pour objectif de promouvoir la psychanalyse, de former des psychanalystes et de dispenser des formations en clinique et théories analytiques. Pour atteindre ces buts, elle organise des séminaires, des groupes de travail et des colloques à Paris, Lille, Arras et Toulouse. Ses membres travaillent en France et à l’étranger. Elle prépare actuellement un colloque international sur Art et psychanalyse qui aura lieu les 11 et 12 décembre 2004 au musée des Beaux-Arts de Tourcoing.

 

Franz Kaltenbeck

 

Mardi 26 octobre 2004  

L’angoisse chez Freud

par Sadi Lakhdari, professeur de littérature à l’université de Paris IV-Sorbonne

 

Mardi 2 novembre 2004

Introduction au concept d'angoisse chez Jacques Lacan

par Corine Maier, psychanalyste, membre du Collège des psychanalystes ALEPH, auteur de plusieurs livres parmi lesquels Lacan sans peine (éd. Stanké, 2002) et L'Obscène (éd. Encre marine, 2004).

    Sa conférence, Introduction au concept d'angoisse chez Jacques Lacan, montrera comment l'angoisse a « voyagé » dans l'enseignement de Lacan, et introduira à certains des concepts lacaniens fondamentaux.

 

Mardi 14 décembre 2004

Clinique du suicide : passage à l'acte et acting out

par Geneviève Morel, psychanalyste à Paris et à Lille, membre du Collège des psychanalystes ALEPH, auteur de Ambiguïtés sexuelles. Sexuation et psychose (éd. Anthropos, 2000), et coordination de Clinique du suicide (éd. Érès, 2002).

    Dans L'angoisse, Lacan développe une théorie élaborée des affects, dont l'émotion, l'émoi… Le passage à l'acte et l'acting out sont deux modalités de l'acte (différencié de l'action) qui mettent en jeu la vérité du sujet et son rapport à l'objet, concept fondamental de ce séminaire que nous aborderons par le biais du suicide, un problème très contemporain.

 

Mardi 11 janvier 2005  

Le séminaire L'angoisse et le contexte du passage à l'acte : une illustration clinique

par Lucile Charliac, psychanalyste

 

Mardi 8 février 2005

L'angoisse, affect du réel

par Franz Kaltenbeck, psychanalyste

 

Mardi 8 mars 2005   

L’angoisse comme moment paradoxal de la rencontre avec l’Autre

par Sophie Mendelsohn, psychologue clinicienne

    Dans le séminaire que Lacan propose en 1962-1963, l’angoisse se présente pour le sujet comme l’affect qui surgit lorsque, au lieu de manquer, l’objet, cause du désir s’incarne momentanément en l’Autre et déborde ainsi le sujet, qui, faute de pouvoir continuer à désirer, tombe dans l’angoisse. Nous travaillerons sur les effets de sidération que peut provoquer chez un sujet la rencontre avec l’Autre mis à nu, non paré des voiles du désir.

 

Mardi 12 avril 2005  

L'angoisse n'est pas sans objet

par Brigitte Lemonnier, psychanalyste, psychiâtre, ancienne interne des hôpitaux spécialisés de Bordeaux

 

Mardi 10 mai 2005  

Les freudiens dans le séminaire L'angoisse (S. Ferenczi,T. Reik, E. Jones)

par Franz Kaltenbeck, psychanalyste

 

Un remerciement particulier à Franz Kaltenbeck pour son aide précieuse à la préparation de ce séminaire, qui s’inscrit dans le cadre de notre collaboration avec l’université populaire Anatole France de Montreuil.

 

Maison populaire pour l’expression corporelle, scientifique, technique et artistique

9 bis  rue Dombasle, 93100 Montreuil.

Tél : 01 42 87 08 68, fax : 01 42 87 64 66

22/12/2004
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment