...fellini.huitetdemi.godard.lemépris.polanski.lepianiste.jarmush.deadman.joëlethancoen.fargo.visconti.lesdamnés.josephlosey.theservant.joycemcbougal.carlgustavjung...

Écrire, c'est tenter de traduire l'intraduisible

Écrire, c'est tenter de traduire l'intraduisible


©Peter Gabor
À quelques jours de la fin du confinement ...  Écrire, sur le "retour à la vie" que pourrait être la sortie du confinement

Merci à Dan Burcea pour son invitation à penser, à écrire, sur le "retour à la vie" que pourrait être la sortie du confinement, et son accueil chaleureux sur son Blog littéraire Lettres Capitales

"Écrire, quoi écrire, pourquoi écrire ?

Écrire, c’est tendre vers l’autre, l’attendre, l’entendre nous lire, imaginer le toucher. La rencontre avec le lecteur est une des plus émouvantes expériences qui me soit donnée. Quand il nous fait entendre qu’il nous a lu… En nous l’écrivant par exemple. Le silence alors qui nous sépare est peuplé de merveilleux sentiments.
Le pourquoi de l’écriture s’est imposé gravement sitôt qu’a été décrété l’interdit de sortir sinon muni d’une attestation, dans un périmètre retreint, pour une durée limitée… Lourdement sanctionnés, s’ils étaient outrepassés. La sensation de menace que faisait peser cette attestation fut insupportable...

 

La suite sur son site, en suivant le lien ci-dessous  
La littérature en Lettres Capitales

11/05/2020
Retour
Commentaires
You must be logged in to post a comment